Actualités

now browsing by category

 

Stage de Danses d’Afrique du Nord

Approche contemporaine des danses d’Afrique du Nord

 El Hâl avec Saïda Naït Bouda

Dimanche 25 Novembre 2018

au Studio Vibrations, 8 rue de la Galopière, 72 100 Le Mans

mentions légales : Saïda Naït Bouda
Saïda Naït-bouda, danseuse et chorégraphe ayant basé sa recherche aux sources des danses rituelles, propose des chemins d’exploration de ces savoirs à partir de sa méthode El hâl, art de la présence et de la connexion.

Publics :
Que vous soyez un homme ou une femme, et quelque soit votre niveau, le stage est ouvert à tout le monde. Il n’agit pas d’apprendre les danses traditionnelles, ni de partir en transe, mais d’explorer leur symboles et leur mouvements, afin de développer de nouveaux chemins d’expression.

Inscription à la journée ou à la séance du matin
Une approche universelle des danses de transe en 3 temps :

10h30 – 11h00 Autour de l’encens
Composée de résines et plantes naturelles à partir de recettes arabo-berbères, les fumigations sont l’occasion d’ouvrir le rituel. Peu à peu leurs bienfaits agissent : relaxation, ouverture, détente. Dans le silence une dynamique de groupe s’installe.

10h30-13h00 Traversée des danses de transe
Après un échauffement propre à ces danses, une mise en situation par les danses emblématiques soufies — Gnaoua, Zar, Hadra, Derviche —, pour s’immerger dans la pratique du mouvement. Par un enchaînement ininterrompu de figures issues de ces danses, les participant-e-s sont amené-es à en développer le sens et l’essence : puissance énergétique, enracinement, fluidité, rapport aux éléments cosmiques, relation aux points cardinaux, intériorité.

14h-16h30 Le cercle de danse
A partir de mouvements des danses explorée le matin, un temps de danse articulé autour d’explorations qui se nourrissent des notions d’espace de cercle et de rangées. Le programme s’appuie sur le rituel traditionnel pour revenir à la présence dans le collectif, au souffle, à la jubilation et la création à partir d’un mouvement répétitif. L’atelier est orienté vers la puissance, l’intériorité, l’énergie, l’improvisation, dans des exercices en duo, en groupe, en solo. Peu à peu se dessine un rituel revivifié.

A propos de Saïda
Directrice artistique de la CARTE BLANCHE A L’AUTRE DANSE programmée au Centre National de la danse dans le cadre de « L’année de l’Algérie en France», elle parcourt l’Afrique du nord pour en collecter les danses traditionnelles et en particulier les rituels extatiques et de transe soufis.
Après des années de recherche elle crée sa technique : El Hâl (présence et transe), approche contemporaine de ces savoirs.
Fondatrice de la compagnie L’autre danse, créée en 2000, elle propose des spectacles, des rencontres et des actions pédagogiques.

Renseignements au 06.28.18.83.48 raqsalam.production@outlook.com

Inscription à la journée ou à la séance du matin
Tarifs : 
Matinée de 10h30 à 13h : 35€ / 30€ pour les adhérents
Journée complète de 10h30 à 17h30 (pause entre 13h et 14h) : 65€ / 50€ pour les adhérents
https://www.weezevent.com/stage-danse-de-transe-el-hal-l-energie-de-la-terre

mentions légales : Saïda Naït Bouda

Saison 2018-2019

Cours collectifs

Danse orientale ados-adultes, cours bi-mensuel les jeudi à 12h30

Initiation aux danses tribales ados adultes, 1 vendredi par mois à 19h

Danse orientale ados-adultes, 1 samedi par mois à 14h

Danse tribale fusion ados-adultes, 1 dimanche par mois à 10h30

Belly Fit’ ados-adultes, 1 dimanche par mois à 12h30

Inscriptions closes pour les cours hebdomadaires de danse orientale, éveil aux danses du monde, bollywood, gypsy, polynésienne et flamenco.

Consultez toutes les horaires et tarifs en cliquant ici

Les professeurs de danse

_9873

Danse orientale

Fondatrice du Studio Vibrations, Emmanuelle Ridé enseigne les danse orientale, bollywood, gypsy et éveil aux danses du monde.

Pédagogie : Acquérir une bonne technique de l’isolation pour amener les élèves progressivement vers une « organicité » du mouvement oriental spécifique à cette danse, dont le mouvement part du point le plus central et le plus profond de la partie du corps sollicitée.

Danseuse interprète et chorégraphe du spectacle « Djoullanare de la Mer » au sein de la compagnie Raqs Alam.

 

 

 

AG tribal

Danse tribale fusion et BellyFit’

Interprète et chorégraphe dans deux styles différents : le raqs sharqi (danse classique égyptienne) et danses orientales fusions Anne-Gaëlle Le Bihan est membre de la Compagnie El Salam.

Pédagogie : En premier lieu, apprendre aux élèves l’ancrage au sol et l’isolation des différentes parties du corps, deux éléments clés à ses yeux pour démarrer d’un point de vue technique. Par la suite, aller dans un travail de profondeur : interpréter, communiquer, reconnaître et maîtriser différents styles de danse orientale (musique, rythme, style de costumes, manière de danser…).

Formation : Pratique de la danse modern jazz depuis l’enfance pendant 10 ans. Formée initialement au Raqs Sharqi par Johanna Pasquiet, puis actuellement formée par Julie de Saint Blancat en tribal ATS.


 

ingridDanse tribale ATS ®

Ingrid Rouxel s’est formée depuis 2013 à l’ATS® (American Tribal Style®) auprès de Anne-Gaëlle Le Bihan (Angers), Julie de Saint Blanquat (Paris), Hazel (Rennes) et de plusieurs danseuses de la Compagnie FatChanceBellyDance®. Elle s’est également initiée à la danse orientale auprès de Emmanuelle Ridé.

 

 

 


IMG_8497Flamenco

Noémie Lointier se forme au flamenco depuis 2002 auprès de différents professeurs de la région Pays-de-la Loire, notamment de Jean Saint-Jalmes au sein de l’association Arabesques à Angers. Ces dernières années, elle continue à se son apprentissage grâce à des stages avec Eva Luisa et Juan Manuel Cortes ou Karine Gonzales entre autres. Afin de se perfectionner elle suit des stages mensuels à Flamenco Libre à Rennes assurés par Francisco Mesa « El Nano » et Monica Hidalgo. Elle s’est également initiée à la danse orientale avec Emmanuelle Ridé et à l’ATS avec Ingrid Rouxel.

Son enseignement se concentre en premier lieu sur l’apprentissage de la rythmique, des frappes de pieds (zapateado) et de mains (palmas), essentiels pour la compréhension du flamenco, associé au travail du corps et de la posture. L’apprentissage d’une chorégraphie met l’accent sur la compréhension de la musique et de l’articulation du chant, de la guitare et de la danse.

 

 

 

 


DSC_0619bStage de Danse Orientale

Fanon Julienne s’est formée auprès de Zohra Benmakad puis auprès d’Emmanuelle Ridé.

 

 

 


 

DSC04646

Fusion danse polynésienne orientale

Leslie Lorin

Formée à la danse orientale il y a 19 ans par Otillie Eucher en région parisienne, puis Emmanuelle Ridé au Mans, et également en stages avec diverses professeurs. Aux danses du monde avec Asma Sebaha, et à la danse tahitienne au sein d’associations tahitiennes de Sarthe et workshops à l’extérieur.

Concernant le cours de fusion « bellynésienne », la priorité est mise sur l’apprentissage des pas de base du « ori Tahiti » (danse tahitienne). Ces pas seront ensuite fusionnés avec ceux de la danse orientale dans une chorégraphie.

L’écoute musicale et la différenciation des deux styles majeurs du ori Tahiti (otea et aparima) sont également importants, ainsi que la signification de la gestuelle en « aparima » et son interprétation, avec traduction de chansons.

Une chorégraphie « aparima » sera donc travaillée pour une approche plus traditionnelle du ori Tahiti.